Librairie | Recherche



Catégorie  
Titre ou mot-clef  
Auteur  


Entrez, de préférence, deux mots.
ex.: Chateaux Bretagne, Archives, Auvergne,
Héraldique Normandie, Généalogie, Epinal...

Utilisez le singulier, la recherche sera plus large.
Vous pouvez également utiliser une racine pour une recherche encore plus large.

ex.: chev pour chevalier, chevalerie, chevaux, ...
Vos caractères peuvent-être accentués ou non, en majuscules ou minuscules.

Nombre d'articles par page

TERROIRS ET MAISONS DE FRANCE

Pommerol (Charles) sous la dir. de

TERROIRS ET MAISONS DE FRANCE

La richesse et la diversité des vieilles demeures sont telles qu'un ouvrage unique ne peut les contenir toutes. Toutefois, la vingtaine de régions envisagées ici offre un panorama suffisamment vaste pour que rien d'essentiel ne soit oublié. Les auteurs analysent les rapports entre la pierre et l'architecture. Il ne faut donc pas s'attendre à un canevas rigide où s'enferme la description de chaque type de maison, mais à des approches diverses et à des représentations variées où les relations entre les matériaux, l'architecture et le milieu sont aussi mises en évidence.

2006, 14 x 24, relié, 446 p. 40.00€

Nouvel armorial corse, livre d’or de la noblesse

ORTICONI, Jean-Christophe

Nouvel armorial corse, livre d’or de la noblesse

Blasons en couleur. Donne les généalogies des familles de la noblesse corse.

Voir la table des noms de cet ouvrage

1992, 216 p., 15 x 22, table des noms cités, 40.00€

12 CORSETS QUI ONT CHANGE L’HISTOIRE, BIOGRAPHIE DES FEMMES DE LA NOBLESSE

DECKER (Michel de)

 12 CORSETS QUI ONT CHANGE L’HISTOIRE, BIOGRAPHIE DES FEMMES DE LA NOBLESSE

Entre soie, dentelles, baleines et lacets, cet instrument de torture ou de plaisir que fut le corset a réellement marqué toutes les époques. C'est assurément davantage en dénouant son corset qu'en affichant son long nez que Cléopâtre a tenté de changer la face du monde. C'est autour du corset d'Isabeau de Bavière que se sont ourdies les grandes trahisons de la guerre de Cent Ans. Celui d'Agnès Sorel ? En le voyant si plein, si soyeux, Charles VII l'Indolent ne songeait plus qu'à devenir Charles le Victorieux... Noir pour la Maintenon, rouge pour Marie-Antoinette, pincé pour l'impératrice Eugénie…, ce sont, au total douze corsets pour douze femmes dont les ambitions, les rêves, les passions et les secrets d'alcôve ont bouleversé bien des existences, influencé la politique et changé l'Histoire.

2011, 15 x 20, 382 p. 20 €

RETROUVER SES ANCETRES CORSES,

VERGE FRANCESCHI, M.

RETROUVER SES ANCETRES CORSES,

Les Corses ont toujours été une immense diaspora. L’ouvrage donne les clés au chercheur pour retrouver son aïeul corse, resté sur l’île ou émigré.

16 x 24, 224 p. 20€

ARMORIAL CORSE,

COLONNA de CESARI ROCCA, R.

ARMORIAL CORSE,

Bien que ce livre soit un armorial et non un nobiliaire, il indique d'une façon succincte la situation sociale et le degré d'illustration des familles ou des individus que désignent ces armoiries. Avec les sources d’origine des armes.

15 x 21, 78 p. 25€

ARMORIAL CORSE,

COLONNA de CESARI ROCCA, R.

ARMORIAL CORSE,

Bien que ce livre soit un armorial et non un nobiliaire, il indique d'une façon succincte la situation sociale et le degré d'illustration des familles ou des individus que désignent ces armoiries. Avec les sources d’origine des armes.

15 x 21, 78 p., 25€

Armorial de la Corse

François Demartini

Armorial de la Corse

Ce livre est sans équivalent. Par son ampleur, visible tant dans les dimensions du corpus réuni - 945 familles blasonnées - que dans la richesse des informations généalogiques, dans la diversité des données présentées - des blasons mais aussi des inscriptions - enfin dans le souci d'exhaustivité, puisque toutes les variantes répertoriées des armoiries, avec ou sans émaux, sont publiées.

2003, deux volumes de texte de 408 et 456 pages, format 24 x 32, avec insertion de 789 blasons au trait, Cartonnage pleine toile sous jaquette imprimée six couleurs, étui pleine toile, 427.00€

LES ORNANO, un lignage feodal corse dans l'histoire de France

M.M. D'Ornano

LES ORNANO, un lignage feodal corse dans l'histoire de France

Les Ornano ont bien cette étonnante particularité qui les distinguent de beaucoup d'autres familles nobles : celle d'appartenir à une même et antique maison ayant au cours des âges bénéficié de trois principes d'anoblissement distincts. Le premier quasi mythique - puisque rattaché au fameux Ugo Colonisa -, qui remonte à la nuit des temps et fut reconnu par Gênes ; le second qui fut entériné par la France d'Ancien Régime lorsqu'elle intégra dans les rangs de sa noblesse Alfonso d'Ornano, fils de Sampiero Corso, et le troisième enfin, sous le Premier Empire qui reconnut dans sa nouvelle noblesse un comte maréchal d'Ornano. D'où la confusion souvent chez certains de nos contemporains, de croire celle-ci issue des seuls fastes du Premier Empire. Cette maison a su, avec beaucoup de ses enfants, s'illustrer glorieusement au cours des siécles. Elle a connu et traversé sans discontinuer, avec panache, bon nombre d'institutions et de régimes - papauté, royauté, empires et républiques - qu'elle a réussi à marquer d'un sceau si particulier, tant en Corse que sur le continent. Ceci depuis les temps les plus anciens jusqu'â l'époque contemporaine où l'on trouve bons nombres de personnages remarquables (ministre, généraux, héros de la Seconde Guerre mondiale...). Cette famille tient une place unique dans l'histoire de France car elle demeure l'un des exemples les mieux aboutis d'hommes et de femmes qui, venus pourtant d'une autre terre, surent s'intégrer jusqu'à s'identifier totalement à leur patrie adoptive, cela sans jamais oublier pour autant leur patrie d'origine, ni le berceau familial.

2008, 16 x 24, 460 p., 25€

EXCURSION EN CORSE

BONAPARTE Roland

EXCURSION EN CORSE

Voyage du prince Roland Bonaparte en Corse en 1887.

14,8 x 21, 13414,8 x 21, 134 14.00€

contes populaires de l ile de corse

ortoli J. B. frédéric

contes populaires de l ile de corse

Très nombreux contes de la littérature orale corse.

14,8 x 21, 21414,8 x 21, 214 19.00€

Tours et châteaux du cap-corse

Piccioni Camille

Tours et châteaux du cap-corse

Etude historique des nombreuses tours et châteaux installés par les Génois pour guetter l ennemi ou se défendre, sur tout le littoral du cap.

14,8 x 21, 100 p + 18 photos14,8 x 21, 100 p + 18 photos 11.00€

chasses corses

Vidau L. de

chasses corses

Etude de la chasse à la fin du xixe siècle : Perdrix, caille, bécasse, merle, grive, chasse au marais et au gibier à poil.

14,8 x 21, 6014,8 x 21, 60 9.00€

Histoire d'Ajaccio

dir. Francis Pomponi

Histoire d'Ajaccio

Le hasard du calendrier a voulu qu'un certain jour d'avril 1492, l'année même qui devait sceller le déplacement du centre de gravité des "économies mondes" (F. Braudel) ait été fondé le préside d'Ajaccio. Le seul lien que l'on puisse établir entre ces deux événements dont l'un appartient à la grande histoire et l'autre - qui nous intéresse ici -, nous renvoie à la métropole ligure qui enfanta Christophe Colomb et qui donna naissance à la cité d'Ajaccio, elle-même berceau d'un autre Géant de l'histoire. "Ajaccio colonie génoise", l'empreinte qu'en portent aujourd'hui encore la citadelle, la vieille ville et le Borgo (actuelle rue Fesch), nous a conduit à lui donner dans cet ouvrage la place qui lui revenait. "Nos ancêtres les Génois" y sont évoqués comme paysans, artisans, marchands ou corailleurs. On les revoit dans leurs rapports avec la mère-patrie, le temps du moins que la ville agisse comme un creuset de fusion migratoire. Le cas des Bonaparte venus de Sarzana est à cet égard exemplaire d'une lente mutation identitaire et culturelle... De Gênes à la Corse et de la Corse à la France avec, à chaque étape, l'enrichissement d'une expérience qui ne s'inscrit pas forcément ni pleinement en rupture avec le passé. Napoléon aussi a ici la place qui lui revient comme acteur des événements locaux de la période révolutionnaire et, plus encore, par sa Légende, comme agent intégrateur de ses concitoyens dans la nation française. Ajaccio ville impériale, "la Mecque de l'Occident", écrivait Henri Lauvergne au siècle dernier.

1992, 22 x 27, 420 p., 73.00€

LE CAP CORSE, Généalogies et destins

Michel Vergé-Franceschi

LE CAP CORSE, Généalogies et destins

Fruit de 35 années de recherches archivistiques, cet ouvrage constitue une base de données composée de plusieurs milliers d'insulaires, connus, fichés, étudiés, de 1286 à 1914, à travers leurs destins personnels ou collectifs. (table des noms cités)

2006, 17 x 24, 624 p. 25.00€

CALVI, PRESIDE ET CITE DE CORSE AUX XVIIe ET XVIIIe SIECLES

Pierre Bianco

CALVI, PRESIDE ET CITE DE CORSE AUX XVIIe ET XVIIIe SIECLES

Dans ce travail, sont évoquées les origines anciennes de Calvi : port romain, évêché éphémère, cette cité connut une longue éclipse et ne ressuscita qu'au XIIIe siècle lorsque la République de Gênes chercha à s'implanter sur la côte ouest de la Corse. Le site stratégique exceptionnel de Calvi fut admirablement utilisé par les Génois pour y construire l’une des plus solides citadelles de l'île qui fit de ce préside génois l'un des points forts de la présence de la République en Corse. Peuplée essentiellement de Ligures, Calvi resta toujours fidèle à la mère patrie (Civitas Calvi semper fidelis). Plusieurs de ses enfants s'aventurèrent au XVIe siècle vers le Nouveau Monde où ils firent fortune. Malheureusement, une série de catastrophes (sièges, épidémies, etc.) la volonté de Gênes de maintenir la cité dans son statut trop étroit de préside, une position marginale à la frontière de la Balagne riche et de la Balagna deserta inhibèrent le développement de Calvi qui subit un déclin continu aux XVIIe et XVIIIe siècles. Ces différents points sont abordés dans ce travail où l’on découvre la vie du Calvi génois puis français à travers ses différents aspects, militaire, économique, vie sociale au quotidien, vie religieuse, jusqu'au douloureux mais héroïque siège de 1794.

2008, 16,5 x 24, 226 p., 23€

LES NOMS DE LIEUX EN CORSE

Roger Miniconi

LES NOMS DE LIEUX EN CORSE

Qui s'étonnera donc que l'auteur se soit intéressé aux nombreuses et diverses dénominations du littoral, à la recherche des microtoponymes n'existant encore que dans l'oralité. Son travail ne s'est pas borné à la frange côtière car la toponymie est un grand ensemble qu'il faut appréhender globalement. C'est ainsi qu'il a mené son inventaire des toponymes du littoral, tout en se penchant sur l'ensemble des toponymes de l'île, pénétrant ainsi naturellement l'univers de la toponomastique de la Corse. Roger Miniconi nous livre ici la première facette de son travail : une introduction à la toponomastique de l'île et une étude toponymique littorale inédite qui apportent un nouvel éclairage sur les noms des lieux de la Corse.

2009, 17 x 24, 360 p., 15€

LES LUCCIARDI, une famille Corse de poetes et d'instituteurs

E. Gherardi

LES LUCCIARDI, une famille Corse de poetes et d'instituteurs

Instituteurs et poètes, les Lucciardi partagent, à deux générations de distance, un parcours similaire. L'un et l'autre ont en effet marqué la mémoire familiale et villageoise et, au-delà, la culture insulaire de leur temps. L'oubli qui recouvre peu à peu d'un voile opaque les vies, puis les oeuvres, a rendu la présente recherche ardue. L’éparpillement des textes et des renseignements biographiques dans les revues ainsi que la dispersion des lieux d'archives furent les obstacles majeurs à surmonter. Les écrits connus ou parfois inédits d’Anton-Francesco au XVIIIe et Jean-Pierre au XIXe siècle sont ici repris et replacés dans le contexte historique de leur production, mais aussi rapprochés d'éléments biographiques qui souvent les éclairent d'un jour particulier.

2010, 16,5 x 24, 334 p., 25€

BONAPARTE

André Castelot

BONAPARTE

D'Ajaccio à Notre-Dame, André Castelot a mis ses pas dans ceux de Bonaparte pour respirer et restituer le décor de son prodigieux destin. Il nous conduit dans une Corse devenue française quinze mois avant le 15 août 1769, pour nous raconter la naissance de Napoleone Bonaparte ; et nous mène jusqu'à ce 2 décembre 1804 qui le vit à Notre-Dame de Paris tourner le dos au pape, saisir la couronne impériale et se la poser lui-même sur la tête. Exploitant et mettant en valeur, avec son art célèbre du récit qui fait vivre les événements, les lieux et les personnages, une immense masse d'archives, de mémoires et de correspondances parfois inédits ou oubliés, il a écrit cette monumentale biographie, si colorée, si passionnante, que depuis sa première publication son public se renouvelle sans cesse.

2008, 14 x 22,5, 750 p., 26€

LES LUCCIARDI, une famille Corse de poetes et d'instituteurs

E. Gherardi

LES LUCCIARDI, une famille Corse de poetes et d'instituteurs

Instituteurs et poètes, les Lucciardi partagent, à deux générations de distance, un parcours similaire. L'un et l'autre ont en effet marqué la mémoire familiale et villageoise et, au-delà, la culture insulaire de leur temps. L'oubli qui recouvre peu à peu d'un voile opaque les vies, puis les oeuvres, a rendu la présente recherche ardue. L’éparpillement des textes et des renseignements biographiques dans les revues ainsi que la dispersion des lieux d'archives furent les obstacles majeurs à surmonter. Les écrits connus ou parfois inédits d’Anton-Francesco au XVIIIe et Jean-Pierre au XIXe siècle sont ici repris et replacés dans le contexte historique de leur production, mais aussi rapprochés d'éléments biographiques qui souvent les éclairent d'un jour particulier.

2010, 16,5 x 24, 334 p., 25€